Dites non aux Sliders!

Designers et designeuses! Camarades du pixel! Ne cédez pas à la tyrannie du carousel, ni à la facilité de son coté gadget ou bien parce que un client le réclame.

Les vrais chiffres des sliders

En moyenne, 1% vont cliquer sur une des slides et dans 89% des cas ce sera la slide en première position. Ce n’est pas moi qui le dit ce sont les stats de ND.EDU rapportées par Erik Runyon.

En fait, ce que l’on sait intuitivement (« Mais, mais… arrête de bouger je suis en train de lire ») est démontré scientifiquement par le groupe  Nielsen Norman, qui sont arrivé à la conclusion logique qu’une image qui bouge en permanence dérange l’utilisateur et diminue la visibilité (sans blagues…) (les details de leur recherche sont ici).

Pour ceux qui ne sont toujours pas convaincus, voici un article tester par des marketeurs qui cherchent à améliorer leur taux de conversion, et bien en gros, les slider c’est vraiment pas bon pour les ventes (en détails ici).

Alors pourquoi ils existent

Pour paraphraser Lee Duddel, les carousels marchent bien pour une chose : dire au management que leur dernière idée est sur la page d’accueil du site. Vous pouvez aussi les mettre s’il y a du contenu que vous voulez que vos utilisateur ignore, c’est dans le slider qu’il faut les mettre.

 

En fait les carousels sont un héritage d’un temps ancien pour ce qui avait semblé un jour être un bonne idée mais là c’est bon, on sait que cela n’est plus un bonne idée, ça arrive de se tromper, pas la peine de continuer….

Donc pour le bien de vos utilisateurs, voici un bon conseil, « dites non » aux siders…